Avec l’e-clope va-t-on vers une baisse des jeunes fumeurs ?

Avant d’affirmer haut et fort que le nombre de jeunes fumeurs a diminué depuis l’arrivée de l’e-clope, il faudrait analyser la situation. L’e-cigarette pousse-t-elle au tabagisme ? Quels sont ses effets sur les jeunes ? Comment faut-il prendre la situation avant de se fixer sur la baisse des jeunes fumeurs grâce à l’e-cigarette ? Voici les réponses.

L’usage des e-cigarettes chez les jeunes

La consommation des cigarettes électroniques chez les jeunes a explosé en quelques années seulement. C’est surtout chez les adolescents fumeurs de tabac que le phénomène a pris son ampleur. Si vous leur posez la question, leur réponse reste formelle. L’e-clope ne les pousse pas à consommer du tabac. L’utilisation d’une cigarette électronique c’est marqué le fait qu’ils soient dans l’ère du temps. Ce produit est plus qu’un simple gadget. C’est un véritable compagnon de tous les jours qui aide à affronter le stress, la pression, les désagréments du stade de la puberté. Adopter l’e-cig c’est imposer un style de vie agréable et sans souci où la détente, la bonne humeur et le partage sont au rendez-vous. Cependant, il faudrait se focaliser sur les effets avant de dire qu’il y a dépendance ou pas. Les jeunes fumeurs ont tous presque essayé le produit. D’ailleurs, les jeunes non fumeurs aussi l’ont testé. Basé sur des études à leur sujet, il est possible de soutenir que la cigarette électronique n’est pas une passerelle vers le tabac. Peut-on alors déduire qu’il y a une diminution de nombre sur les jeunes fumeurs ?

Relation entre vapoter et la diminution du nombre de jeunes fumeurs

Les e-cigarettes sont populaires. Elles ont la cote chez les chevronnés comme chez les débutants. Mais à quels effets ? Un jeune fumeur pourra-t-il diminuer sa consommation de tabac en basculant vers l’e-cigarette ? Dans ce cas là, la réponse est oui. À la limite, il va associer les deux pratiques. C’est-à-dire qu’il va fumer et inhaler en alternance. Donc, forcément, sa consommation de tabac va diminuer petit à petit avec le temps. Cependant, s’il s’agit d’un jeune non fumeur qui est tenté par la popularité du produit, que va-t-il se passer ? Il va certainement essayer la cigarette électronique sans savoir les conséquences. Pris par la précipitation et par le désir de tester absolument le produit, il va choisir un appareil et un liquide au hasard ou en fonction de ses envies. Il a de forte chance de tomber sur une cigarette électronique boostée à la nicotine. Il se peut qu’il puisse devenir dépendant. La nicotine va être absorbée par son organisme en dose croissante. Dans ce sens-là, rien ne le protégera du risque de vouloir essayer les cigarettes classiques, au péril de sa santé.

Ce qu’il faut retenir

Les jeunes créent leur propre monde. La liberté et le plaisir y règnent. Tous les éléments qui sont conformes au style de vie accepté dans ce monde sont autorisés à rester. Tous ceux qui les empêchent d’atteindre leur but sont mis de côté. La cigarette électronique est entrée dans leur monde sans barrière. Elle leur promet des sensations uniques et agréables, où la convivialité se conjugue avec le partage et le plaisir de se retrouver en tout temps. L’idée est d’échanger des e-liquides, de tester des parfums dans d’épais nuages de vapeur, d’oublier le temps, de profiter au maximum du moment présent et de se concentrer sur le plaisir. Par les études effectuées, la possibilité d’affirmer qu’il y a une baisse de consommation de tabac est plausible. Du point de vue du prix, l’e-cigarette leur est totalement accessible. Ce qui favorise la consommation. Mais de d’un autre côté, il ne faut pas minimiser le poids des jeunes non fumeurs qui tentent d’essayer la cigarette électronique juste par curiosité.