Puis-je devenir dépendant à la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un produit qui date depuis quelques années. C’est un produit assez récent par rapport à la cigarette à tabac. Elle n’est pas totalement cernée comme les cigarettes classiques qui sont connues pour être nocives pour la santé avec un effet de dépendance. Néanmoins des suppositions et des risques planent concernant sa consommation. Peut-on affirmer qu’une personne peut devenir dépendante des e-cigarettes par le simple fait de tirer des bouffées ?

Les spécificités de la cigarette électronique

Le débutant dans l’expérience de la vape, doit prendre en compte plusieurs critères dans le choix de matériels pour pouvoir profiter tranquillement ses prises de bouffées. Il faut qu’il soit facile à manier pour éviter de le décourager. Les modèles réduits avec une prise en main agréable sont parfaits à défaut de trouver des kits complets pour débutants. Il faut tout de même veiller à ce que la présentation soit simple. Les boutons d’allumage et de réglages doivent être apparents. Cela permet de voir le niveau de batterie et la puissance utilisée.Ensuite, il faut choisir l’e-liquide avec soin pour assurer un confort personnel. L’e-liquide est important puisqu’il est chauffé par un dispositif pour en faire de la vapeur. C’est dans l’e-liquide que le tout se passe et se forme. Pour les fumeurs actifs, l’e-clope est devenue une aide pour les accompagner dans l’arrêt de la consommation des cigarettes classiques. En jonglant sur le dosage de la nicotine qui se trouve dans l’e-liquide, la personne peut avec une bonne volonté, arriver à ses fins. Cependant, les e-cigarettes ne sont pas vendues qu’aux personnes désireuses d’arrêter de fumer. Tout le monde peut l’acquérir sans devoir fournir des explications. Il en est ainsi des jeunes, des fumeurs qui veulent les associer aux cigarettes classiques. D’ailleurs, l’e-liquide se concocte facilement. Des particuliers se lancent de plus en plus dans une fabrication maison.

Devenir dépendant de la cigarette électronique : une possibilité

La cigarette électronique est moins nocive que la cigarette classique. C’est prouvé. Elle ne renferme ni de goudron, ni de plomb. Cependant, il peut y avoir une dose de nicotine. Et c’est au niveau de celle-ci que tout se joue. Si c’est pour aider une personne à arrêter de fumer, le taux de nicotine doit être ajusté à ses besoins pour ne pas tomber dans les symptômes de sensations de manque. La personne va ressentir son besoin en nicotine et va doser avant d’inhaler. En diminuant petit à petit cette quantité et en restant à l’écoute des signes de dépendance, elle peut y arriver. Mais si c’est l’inverse qui se présente, c’est-à-dire que la personne ne touche pas aux cigarettes à tabac mais est tenté de tester la cigarette électronique pour être à la mode, d’autres cas vont se manifester. Son organisme n’a pas encore besoin de nicotine. C’est un désir qui est encore au stade de la création. Mais quand il se met à vapoter régulièrement, de fil en aiguille, l’appétit prend place. Et son corps réclame la dose journalière dont il a l’habitude d’avoir. Dans ce cas, la personne devient dépendante à la nicotine, et par conséquent à la cigarette électronique.

Ce qu’il faut retenir

Dans une vue d’ensemble, la cigarette électronique est un soutien et un recours pour ceux qui veulent arrêter de fumer. L’e-cigarette est fabriquée pour être une alternance à la cigarette classique. L’objectif est purement thérapeutique.Il ne s’agit pas d’afficher un certain standing de vie. Ce n’est pas un accessoire de mode au même titre que les montres, les colliers ou les sacs. Ceci étant, elle est devenue un phénomène dans son utilisation. Mais si on considère tous les cas possible dans la consommation de ce produit, rien n’écarte la possibilité d’en devenir dépendant.